Terroir Vins

Edition du 23/02/2016
 

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Référence

Domaine PRIEUR-BRUNET

En digne représentante de la 7e génération, Dominique Uny-Prieur, secondée aujourd’hui par son fils Guillaume (8e génération), poursuit une politique qualitative familiale exemplaire, qui met en avant une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins.


Le 11 Ventôse de l’An 12 (11 mars 1804), les frères Jean et Claude Prieur acquièrent le Domaine du Château Perruchot à Santenay. Seul Jean Prieur eut une descendance et depuis près de deux siècles, cet héritage a été transmis de génération en génération comme en témoigne l’arbre généalogique qui remonte au XVIIe siècle. C’est ainsi que se sont succédés Jean Prieur et son frère Claude, Claude Prieur Ponnelle, Jean-Baptiste Prieur Blondeau, Jules Prieur Saladin, Georges Prieur Collin. En 1955, grâce à l’union de Guy Prieur et d’Élisabeth Brunet, native de Meursault, le Domaine prend un nouveau départ et devient le Domaine Prieur-Brunet en raison de l’apport d’un important vignoble familial sur Meursault. De cette union naquirent deux filles, Dominique et Chantal. Dominique, après un bac commercial, a passé avec son époux à la faculté d’œnologie de Dijon, son diplôme en 1978. Parlant couramment anglais et allemand, c’est avec plaisir qu’elle aime recevoir les nombreux clients au caveau. Aujourd’hui, à la suite du décès de Claude en 2003, son fils Guillaume (8e génération) est à ses côtés, après avoir brillamment obtenu le diplôme de l’Académie Commerciale Internationale et poursuivi ses études à l’École Supérieure de Commerce de Dijon. Ce vaste Domaine de 20 ha sur la Côte de Beaune est largement ancré à Santenay-le-Haut, dans cette jolie maison coiffée de tuiles vernissées. Un site à Meursault, “le Moulin Juda”, facilite les déplacements des engins de culture. La maison possède une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins. Les sols et les vignes ont toujours été travaillés dans un esprit d’une viticulture “raisonnée”. Le Domaine produit à parts égales des vins rouges et blancs. Leurs fleurons sont le Santenay Maladière 1er Cru rouge (5 ha) et le Meursault Charmes 1er Cru blanc (1,20 ha). “La récolte 2014 s’est effectuée par un beau temps chaud, précise Guillaume Uny-Prieur.  Nous n’avons pas attendu, les maturités étaient là, donc, nous avons décidé de récolter et de rentrer ainsi des raisins bien sains. Toute la vendange est amenée en camions donc aucun risque d’oxydation et, comme maintenant, nous sommes équipés d’un groupe de froid, en blancs comme en rouges, les grosses chaleurs n’ont pas eu d’incidence. C’était la première année que nous utilisions notre nouveau matériel de tri et nous n’entrions, en cuves, que des billes de raisins vraiment magnifiques. Avec ce matériel de froid, nous maîtrisons parfaitement les fermentations en suivant bien les températures. Nous avons extrait de cette belle matière première ce que l’on souhaitait : couleur, fruit et matière. Nous avons produit des vins souples, d’une acidité normale, au léger boisé, assez concentrés, d’une belle couleur, des vins vraiment “sur le fruit”. Ce millésime 2014, qualitativement, je le positionne entre le 2012 et le 2010, ce qui laisse augurer de très jolis vins. Depuis quelques années nous avons beaucoup investi dans un outil de travail très performant, l’équipement du chai est maintenant achevé. Nous portons nos efforts sur le vignoble qui a un peu souffert ces dernières années après les épisodes de grêle, nous taillons avec une attention particulière car nous observons des bois en souffrance, notre objectif est donc de bichonner nos vignes. Les 2013 sont dans la lignée des derniers millésimes. Il faut se rappeler les épisodes climatiques, et, heureusement, le temps s’est bien amélioré à partir du 10 août et même très nettement ensuite, du 20 août jusqu’aux vendanges. Les Blancs 2012 ont un peu moins de gras mais beaucoup de fraîcheur, ce sont des vins équilibrés, avec une acidité présente, ils se garderont bien. Nos investissements pour moderniser l’outil de travail nous ont été très utiles. Grâce à cela, aucun goût de grêle, les baies abîmées par celle-ci ont été automatiquement éliminées au tri. Les vins bénéficient d’un élevage en fûts durant 12 à 15 mois (dont 1/3 de fûts neufs) en fonction des appellations et des acidités. Nous avons fait des bâtonnages doux pour préserver la belle fraîcheur qui caractérise ce millésime, une vraie réussite. Ces 2012 sont d’une belle fraîcheur soutenue par une bonne acidité toutefois pas trop marquée. Pour les Rouges 2012, nous avons extrait au maximum, les baies étaient très saines. Les rouges 2012 commencent tout juste à s’ouvrir. Le 2012 se gardera bien en cave, alors que je conseille de déguster les blancs 2011 dans les cinq prochaines années, ils sont délicieux. Les Rouges 2011 présentent une belle matière, de beaux tanins bien lisses, des vins qui vont s’ouvrir progressivement. Blancs 2011 : de plus en plus gras, c’était déjà un millésime riche au départ et, avec l’élevage, on gagne de plus en plus de gras aujourd’hui. Chaque millésime à son style.”

   

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Dominique et Guillaume Uny-Prieur
Rue de Narosse - BP 9
21590 Santenay
Téléphone : 03 80 20 60 56
Télécopie : 03 80 20 64 31
Email : uny-prieur@prieur-santenay.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b) (Hors Classe)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)
GRAND BOS
GRANDMAISON (PL)
HAUT-LAGRANGE (PL)
RAHOUL
ROSE SARRON (b)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
BOUSCAUT (PL)
CARBONNIEUX
BROWN (PL) (b)
CHANTEGRIVE (b)
SOLITUDE (PL) (b)
BRONDELLE (b)
DE MAUVES (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)
LE TUQUET (b)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(HAUT-BAILLY (PL))
PONTAC-MONPLAISIR (PL)*
HAUT-CALENS
LAFARGUE (PL)
ROUGEMONT
VIMONT (b)
OLIVIER (PL) (b)
ROUILLAC (PL)*
EYRAN (PL)
SAINT-AGRÈVES
CHERET-PITRES
MAGENCE
CALLAC
ESPIOT
HAUT-MARAY
HAUT-PLANTADE (PL)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)*)
D'ARRICAUD (b)
BLANCHERIE
Clos BELLEVUE
CAILLIVET
GRAVIÈRES
SAINT-ROBERT (b)
CASTRES
PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
CAILLOUX DE VALGUY
(SEGUIN (PL))
FOUGÈRES (b)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LA PERRUCADE)
REYS
BEL AIR (Grave de Vayres)*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(HAUT-REYS)
GRAND ABORD*
SEUIL
SANSARIC

LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

> Nos coups de cœur de la semaine

Château de BEAUPRÉ


Propriété de la Famille Double depuis 1855, le Château de Beaupré est conduit aujourd'hui en Agriculture Biologique sous la houlette de Phanette Double, 5e génération à la tête du domaine. Aidée par son frère Maxime au commercial, Phanette a su perpétuer la tradition des rouges racés et élégants qui résultent de l'assemblage de vieilles vignes de Cabernet-Sauvignon et de Syrah comme ce Coteaux-d’Aix-en-Provence Collection du Château rouge 2011, médaille d’Argent à Paris, dominé par la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, associant finesse et concentration, un vin charnu, d’une belle longueur, aux tanins équilibrés. Pour les rosés et les blancs, des vendanges nocturnes permettent de conserver une bonne fraîcheur ainsi qu'une palette aromatique délicate. Des investissements en cave ont été consentis afin d'améliorer la qualité des vins (pressoir dernière génération, cuves thermo-régulées). Les vins sont agréés Bio depuis 2013. Cela donne ce Coteaux-d’Aix-en-Provence rosé 2014, de robe brillante, au nez délicat de lis et de fruits frais, un vin tout en rondeur et persistance comme le blanc 2014. Plus dense, le Collection blanc 2013, médaille Or à Mâcon, dégage des notes de pêche et de noix, et une bouche subtile et dense.

Marie-Jeanne, Christian et Phanette Double
D7
13760 Saint-Cannat
Téléphone :04 42 57 33 59
Télécopie :04 42 57 27 90
Email : contact@beaupre.fr
Site personnel : www.beaupre.fr

Château de FONTCREUSE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances ce qui a donné son nom au Château. Le Domaine s'étend sur 28 ha sur des terrains argileux, calcaires, caillouteux du crétacé exposés nord-est nord-ouest. La culture de la vigne est traditionnelle : travail du sol, ébourgeonnage au printemps et vendanges en vert en juillet afin de maîtriser les rendements qui dépassent très rarement les 40 hl/ha pour les blancs et 30 hl/ha pour les rouges. Vendanges manuelles. La production annuelle est d'environ 160.000 bouteilles 90.000 en blancs, 50.000 en rosés et 20.000 en rouges “Chez Fontcreuse, nous dit Jean-François Brando, nos clients aiment et veulent retrouver d'année en année les mêmes qualités gustatives, aussi, nos vins sont égaux d'une cuvée sur l'autre et se ressemblent. 2013 : moins structuré que le 2014, la cuvée Fontcreuse est 100% Marsanne. 2014 : plus alcoolisée, la sélection est, comme toujours, à l'image de la maison : drastique. Les Cassis rosés (45 hl/ha) sont fins, fruités : 80% Grenache et 20% Marsanne. Les Cassis blancs (40 hl/ha) : subtils, structurés. Les rouges, où la Syrah est majoritaire, sont denses, prometteurs. En vente en 2015 : les rosés et blancs 2014, quant aux rouges, nous pourrons déguster le millésime 2012.” Formidable Cassis rosé 2013, dont la bouteille est tout aussi élégante, un vin de très belle teinte légère, d’une très grande finesse, où se mêlent la rose et les fruits blancs, de bouche particulièrement fraîche, superbe. Le Cassis blanc, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, est un vin tout en harmonie.

Jean-François Brando
Route Pierre-Imbert
13260 Cassis
Téléphone :04 42 01 71 09
Télécopie :04 42 01 32 64
Email : fontcreuse@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudefontcreuse
Site personnel : www.fontcreuse.com

LABBÉ et Fils


Un vignoble d’une dizaine d’hectares dans la famille depuis quatre générations.  Vous apprécierez comme moi ce Champagne Blanc de blancs, une cuvée ample et parfumée, de bouche florale, légère et ronde à la fois, tout en charpente, un vin généreux, très rond, de mousse persistante, charmeur. La cuvée Prestige Premier Cru dégage un nez de pomme mûre et une bouche suave, puissant et complexe, où s'entre­mêlent en bouche les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches, un vin très réussi. Excellent Champagne Carte d’Or, riche en parfums, de belle teinte dorée, aux senteurs de fruits bien mûrs, avec des notes de tilleul et d'abricot, de bouche vineuse avec des nuances crémeuses. Le Champagne Carte Blanche, classique, de bouche ronde à dominante de pêche et d’amande, harmonieux, puissant, d’une jolie fraîcheur en finale, est une cuvée charmeuse et intense.

Didier Labbé
5, chemin du Hasat
51500 Chamery
Téléphone :03 26 97 65 45
Télécopie :03 26 97 67 42
Email : champagne.labbe@wanadoo.fr

DOMAINE PARDON


Depuis 1820, la famille PARDON est propriétaire de vignobles dans la région du Beaujolais, la délimitation des CRUS en AOC n’ayant commencée qu’en 1936. Notre cave se situe au lieu dit « La Chevalière » à Beaujeu dans le Rhône (69) à environ 55km au nord de Lyon. Beaujeu étant la capitale historique du Beaujolais. Nous disposons également de deux chais de Vinification, l’un à REGNIÉ DURETTE et le second à FLEURIE, plus au nord dans la zone des Crus. Afin de proposer une gamme complète, en sus des vins de nos Domaines, nous travaillons en partenariat avec d’autres Vignerons situés sur les terroirs les plus représentatifs de la région. Quant aux quelques vins de Bourgogne présents sur notre liste, nous les sélectionnons et nous les embouteillons à Beaune, pour la plupart d’entre eux. Beau Régnié 2013 cuvée Tim, issu d'un sol granitique et sablonneux spécifique à la commune, récolte manuelle à maturité complète, macération semi carbonique de 8 jours, élevage en cuve pendant 8 mois, technique du grillage... le tout donnant ce vin complexe, épicé, un vin qui emplit bien la bouche, aux senteurs de fruits macérés et d'épices, riche, de belle teinte grenat, mêlant finesse et charpente. Savoureux Fleurie cuvée Hugo 2012, aux tanins bien soyeux, de robe pourpre, au nez dominé par la fraise et la mûre, structuré, d'une jolie finale, un vin classique. Goûtez le Beaujolais-Villages_definition.html" class="lexique" target="_blank">Beaujolais-Villages cuvée de l'Ermitage 2013, de robe rubis soutenu, aux senteurs de groseille et de pivoine, de bouche fraîche.


La Chevalière
69430 BEAUJEU
Téléphone :04 74 04 86 97
Télécopie :04 74 69 24 08
Email : pardonetfils@vinsdusiecle.com
Site : pardonetfils
Site personnel : www.pardonetfils.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de la COMBE AU LOUP


Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Viticulteurs de père en fils depuis 1870 à Chiroubles, au coeur des crus du Beaujolais, les Méziat sont une légende dans la profession. Albert Méziat, le père de Gérard, est dans les premiers, dans les années 1950, à commercialiser son vin en bouteille (à l'époque, les Vins ne sont transportés que dans des fûts). Il fait parti d'un groupe d'une dizaine de vignerons dont le célèbre Georges Dubœuf.
Un domaine de 14 ha, où les Vins sont issus pour majorité de vieilles vignes (plus de 40 ans) plantées sur des coteaux granitiques, ce qui leur donne un goût de terroir caractéristique. On travaille ici en famille puisque le fils David et son épouse, Nathalie, sont également présents sur la propriété, et l’on s’attache à une viticulture raisonnée et aux techniques de culture respectueuses de l’environnement et de l’écosystème (démarche Terra Vitis).
“Sans prétendre à l'appellation “bio”, me précise-t-on, nous élaborons nos Vins selon la démarche Terra Vitis. Ainsi, du cep à la bouteille, nous assurons la transparence de nos interventions : c'est la traçabilité. Celle-ci est controlée par un organisme certificateur indépendant qu s'assure du strict respect du cahier des charges. Terra Vitis est une démarche qui répond aux critères du developpement durable, car elle assure la sécurité alimentaire du produit et le respect de l'environnement.” La vinification reste traditionnelle mais s'appuie sur des techniques modernes (maîtrise complète des températures de fermentation et de conservation du vin). Depuis 2012, ils ont obtenu la Cerfitication Environnementale niveau 2 (HVE, Haute Valeur Environnementale).
Superbe Chiroubles 2013, médaille d’Or Mâcon 2014, de bouche riche, aux notes de prune et d’humus, aux tanins équilibrés, tout en rondeur mais dense, complexe, ample et distingué, l’une des plus jolies bouteilles de la région dégustées cette annnée. Le 2012 poursuit une excellente évolution, avec des tanins veloutés, qui allie distinction et richesse, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, ample et persistant. Le Morgon 2012 est dans la lignée, aux notes de fruits mûrs (fraise des bois) et d’humus, dense, aux tanins bien présents et fondus à la fois.
J’ai regoûté deux millésimes superbes (retrouvés au fond de ma cave) : le 2010, médaille d'Or Concours des Grands Vins de France, de robe pourpre soutenu, d’une belle concentration, aux senteurs de kirsch, de violette et d’épices, mêlant harmonie et richesse, de garde; et le 2009, à la robe rubis intense, au nez de fruits rouges mûrs (cassis, griotte), aux tanins ronds, un vin à la fois puissant et souple, très typé, médailles d'Argent au Concours des Grands Vins de France et de Bronze au Concours des vignerons Indépendants. Le Régnié 2013 sent bon la groseille et les sous-bois, de bouche riche et harmonieuse, puissant et complexe, de très bonne garde.
Et, bien sûr, on excite ses papilles avec leur Beaujolais-Villages 2013, de robe très brillante, aux nuances de framboise, de bouche fraîche, ample et fine, avec une finale légèrement poivrée, très agréable.
Earl Méziat Père et Fils

Maison Jean BARONNAT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on a pour devise "Le respect du vin".
Superbe Moulin-à-Vent 2011, avec de beaux reflets pourpres, aux arômes de fruits cuits (cassis, fraise) et de réglisse, de bouche ample et fondue, un vin dense et complexe (10€ environ). Le Brouilly 2012, avec des notes de mûre et de griotte, riche en couleur, alliant finesse et structure, tout en rondeur (8€ environ). Le Chénas 2011, bien corsé, aux arômes de violette, de pruneau et de mûre, est tout en bouche, de robe grenat. Vous apprécierez aussi le Beaujolais blanc 2012, de bouche intense, aux arômes subtils, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, harmonieux et très équilibré. Joli Beaujolais rosé 2011, au nez délicat de rose et de fruits frais, tout en souplesse. Goûtez le Mâcon Solutré-Pouilly 2011, qui associe richesse aromatique et persistance, frais en bouche, avec des connotations de noisette et d'abricot, et le Mâcon-Villages blanc 2012, où s'entremêlent des notes d'amande et de bruyère, de bouche ronde comme le Saint-Véran blanc 2012, un très joli vin où la suavité s'allie à une fraîcheur subtile, avec des senteurs florales délicates.

Jean-Jacques Baronnat

Château La CROIX de QUEYNAC


Une propriété familiale datant du XVIIIe siècle. Le nom château La Croix de Queynac, rappelle qu’un site classé au patrimoine des monuments de France est situé sur ces parcelles de vigne. Sur les hauteurs de la commune de Galgon, on peut apercevoir les vestiges d’une vieille église du XIIe siècle construite par les Templiers, se trouvant sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle. C'est en 1999 que Stéphane et Paola Gabard ont repris l'exploitation du domaine, qui se transmet depuis plusieurs générations. Ce savoir-faire familial permet de vinifier et d'élever les vins en mariant la tradition aux meilleurs progrès de l’œnologie.
Goûtez ce Bordeaux Supérieur rouge Château La Croix de Queynac 2013, issu d’une sélection de vieilles vignes, élevage durant 12 mois en barriques, charpenté, au nez complexe de fruits mûrs et d’humus, alliant puissance et souplesse, un vin savoureux et subtil, de très bonne évolution. Le 2010 développe des nuances persistantes de violette et de framboise mûre, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime très équilibré, classique, d’excellente garde. Dans la lignée, le 2009, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois. 
Joli Bordeaux rosé 2014, issu d’assemblage à 45% de Cabernet-Sauvignon, 35% Merlot, 20% Cabernet franc, de belle teinte, gourmand et rond. Le Bordeaux blanc sec 2014, à majorité de Sauvignon (90 %) et 10 % de Sémillon, persistant, aux notes subtiles (narcisse, pamplemousse...), vivace en bouche.  
Stéphane et Paola Gabard
Earl Vignobles Gabard - 25, route de Cavignac
33133 Galgon
Tél. : 05 57 74 30 77
Fax : 05 57 84 35 73
Email : vignobles.gabard@laposte.net
www.vignoblesgabard.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Domaine de la TOURLAUDIÈRE


Château PÉROUDIER


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Domaine de BARROUBIO


Clos BELLEFOND


SCHAEFFER-WOERLY


Château BOVILA


Château BÉCHEREAU


Domaine CHARBONNIER


Cru LAMOUROUX


Domaine de la COMMANDERIE


Château FONBADET


Château les MOINES


Château PIGANEAU


BOUVET-LADUBAY


LAURENT-GABRIEL


Château SAINT AHON


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Domaine Guy ROBIN


Château La ROSE- POURRET


Château CADET-BON


De VENOGE


Domaine Bernard PETIT & Fille



CHÂTEAU FILLON


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


DOMAINE DE L'AMAUVE


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


DOMAINE COMTE PERALDI


CHATEAU DE LA BRUYERE


SCEA CHATEAU DAVID


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE TROTEREAU


DOMAINE GOURON


DOMAINE DU CHALET POUILLY



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales