Terroir Vins

Edition du 06/10/2015
 

Domaine des MONTS LUISANTS

Typicité

Domaine des MONTS LUISANTS

Au sommet. La constitution du domaine est l’œuvre de Bernard Dufouleur, qui, dans le milieu des années 1960, a acheté et échangé des parcelles diverses, pour aboutir à un ensemble homogène et cohérent. Vignoble de 3,4 ha.


“J’aime les vins plus dans la longueur que sur la largeur, raconte Jean-Marc Dufouleur. En 2007, j’ai fait des vendanges entières à 100%, c’est-à-dire non éraflées. Il faut une très belle maturité de raisins, des rafles très saines, car c’est une prise de risque et puis c’est une vinification plus difficile qui fait beaucoup plus appel aux sens du vinificateur. C’est une tradition bourguignonne. La texture du vin est alors différente. J’ai pratiqué la vendange entière en 2002, qui est un très beau millésime en Bourgogne, ainsi qu’en 2003. Au départ, les promesses semblaient identiques et, je me suis aperçu qu’en fin d’élevage, les deux vins avaient des personnalités bien différentes. La vendange entière apporte beaucoup de finesse au vin, et il est vrai que c’est une caractéristique propre au Pinot noir des grands vins de Bourgogne. Avec ce cépage associé à nos terroirs, on est moins sur le fruit, plus dans la complexité. Je laisse son libre-arbitre au client qui achète la bouteille et qui la consomme, chacun a son goût et je ne suis pas là pour le formater. J’affirme mon style, je valide mes arbitrages, je garde la main “douce” pour les tanins et qui m’aime me suive ! Je m’adresse à un public en marge, averti. Le vin est un produit essentiellement culturel, mon vin s’adresse à ceux qui ont envie de faire travailler leurs neurones. J’ai une vinothèque avec des millésimes plus anciens à vendre, à partir de 2000, qui a été mon premier millésime à vendanger, car autant il y a des amateurs de vins jeunes, croquants, autant il y en a d’autres qui préfèrent les vins d’évolution, aux arômes tertiaires que l’on retrouve uniquement dans les vins plus vieux. C’est donc particulièrement intéressant d’avoir cette “banque” de millésimes qui permet à chacun de trouver son bonheur. Pour le millésime 2013, poursuit Jean-Marc Dufouleur, nous avons eu une météo capricieuse, septembre froid et pluvieux, d’où une maturité faible. Les vendanges ont débuté le 28 septembre dans d'excellentes conditions et ont été très rapides, la vinification s'est très bien passée, l'état sanitaire était parfait, et, au final, nous avons obtenu des vins nets, francs, fruités, souples, des “vins de soif”, de plaisir. Seul hic : une quantité moindre. En 2014, belle revanche climatique par rapport à  2013, les vendanges se sont déroulées à partir du 9 septembre et tout a été pour le mieux: des vins  structurés, avec une grande sucrosité et une belle acidité, vraiment très prometteurs. En 2015, nous terminons la vente des 2012 puis l'on passera aux 2013 au 2e trimestre.” Formidable Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Monts Luisants 2012, sol argilo-calcaire et très caillouteux, vignes de plus de 36 ans, élevage en fûts de chêne pendant 18 mois, marqué par ce grand millésime bourguignon, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, qui associe charpente et distinction.  Remarquable 2011, charnu, ample, aux tanins très structurés, au nez dominé par la mûre, la violette et l’humus, de bouche épicée et persistante, un vin qui possède des tanins puissants et très fins à la fois, d’un grand équilibre, de garde comme ce grand 2010, très harmonieux, intense, aux notes de cassis très mûr et d'épices, aux tanins fermes et serrés, mais veloutés à la fois, de bouche voluptueuse, complexe, où s’entremêlent le poivre, la prune, le cuir et la cannelle.  Exceptionnel 2009, de bouche puissante, aux tanins fondus, avec ces notes bien caractéristiques de truffe et de petits fruits mûrs légèrement épicés, un vin qui se foûte déjà remarquablement bien, mais possède un réel potentiel de garde. Le 2008 exhale des notes intenses de violette, de fruits surmûris (prune, groseille) et de cannelle, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, de grande évolution. Superbe 2007, racé, de couleur profonde, plein, au nez complexe où dominent les fruits mûrs et les épices, aux tanins fondus et riches à la fois, non encore à maturité bien entendu. Le 2005, encore fermé, dense et distingué, au nez très parfumé et typique dominé par la cerise et le cuir, très fin, est un vin puissant et gras comme il le faut, bien persistant en bouche, vraiment savoureux. Le 2002 est encore un grand vin racé, complexe, charnu et très savoureux, parfaitement équilibré aux arômes de fruits noirs, d’épices, d’une très belle structure, d’un équilibre superbe. Il y a également son Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Genavrières 2010, racé, au nez de truffe et de violette, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits cuits, fin et dense en bouche, de garde.

   

Domaine des MONTS LUISANTS

Jean-Marc Dufouleur
51, rue du Faubourg Madeleine
21200 Beaune
Téléphone : 03 80 24 00 96
Télécopie : 03 80 22 78 87
Email : jmdufouleur@wanadoo.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/domainedesmontsluisants




> Le palmares des vins


CLASSEMENT VALLEE DU RHONE
e_vallee-du-rhone.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
FORTIA (BI)
MONT-REDON (BI)
MATHIEU (BI)
JACUMIN
BEAUCHENE
LES 3 CELLIER
La MEREUILLE
CLOS SAINT-PIERRE
SERGUIER
TOUR SAINT-MICHEL
CHARBONNIERE
NALYS
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

ARNOUX (Va)
CHAMP-LONG (Ve)
DEURRE (Vi)
GARRIGUE (VA)
SAINT-VINCENT (Vi)
CAMARETTE (Ve)
PUY MARQUIS (VE)
TARA (Ve)
MOULIN (Vi)
(Pierre AMADIEU)
ENCHANTEURS (Ve)
PIERRE DU COQ
CLOS des CAZAUX (Va)
HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
ROSIERS (CR)
LEVET (CR)
CARABINIERS
JABOULET (Cornas)
DUCLAUX (CR)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
GILLES FLACHER (SG)
GUY FARGE (SJ)
MONTINE (GA)
PUY DES ARTS (Lu)
POULET (Die)
CANORGUE (Lu)
FONTVERT (Lu)
JAQUES FAURE (Die)
COULET (CO)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

REDORTIER
CAVE DE GRAVILLAS
COTEAUX DE VISAN
ALARY (BI)
AMAUVE
BEAUVALCINTE
CROIX BLANCHE
GAYÈRE
LAURIBERT
MAGALANNE
VALERIANE
MOULIN POURPRÉ
SAINT-ESTÈVE
FAVARDS
FONTSEGUGNE
CLAVEL
ROLIÈRE
Cave SAINTE-CÈCILE
CHATEAU VIEUX
TAVERNEL
AURE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
(BOIS DE BOURSAN)
JULIETTE AVRIL*
BANNERET
(BRUSQUIÈRE*)
(ARNESQUE)
(LOU FREJAU)
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

PESQUIÉ* (Ve)
TERRA VENTOUX*
ST-FR.-XAVIER
PÉQUELETTE (Vi)
HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
OR ET DE GUEULES* (Cn)
VALCOMBE (Cn)
GAILLARD (CR)
COUDOULIS (L)
JONCIER* (L)
ROCALIERE (L)
(COSTE du PUY (L))
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
MOUTON (Co)
NIÉRO (Co)
BIZARD* (GA)
(CHENE (SJ))
Benoît ROSEAU (SJ)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

CHAPELLE*
MARTIN*
GALUVAL
(PASQUIER)
TERRE d'HACHENE
CABASSE
GUINTRANDRY

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
CABOTTE
FONTAVIN
GALET DES PAPES
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

(SYLLA (VE))
(CAVE DE GIGONDAS)
HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
(DAUVERGNE-RANVIER)
MOURGUES DU CRES (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
(Baron d'ESCALIN (GA))
GRAND-CALLAMAND (Lu)
André PERRET (SJ)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

COCCINELLES
(VERQUIÈRE)
(AMOUREUSES)
BRESSADES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château FRANC LARTIGUE


La Scea des Vignobles Marcel Petit, fut créée en 1986 par Marcel Petit avec l’acquisition du Château Pillebois en Castillon Côtes de Bordeaux. Dès 1988, la société s’est enrichie avec les châteaux Franc Lartigue et Grande Rouchonne (Saint-Émilion), puis, en 1997, la gestion des vignobles est confiée à Élisabeth et Jean-Pierre Toxé, respectivement fille et gendre de Marcel Petit. Le terroir est constitué de sable et de graves, les sols sont travaillés un rang sur deux, les autres rangs étant engazonnés. Toutes les fertilisations sont faites avec des fumures organiques naturelles à faible teneur azotée mais riches en humus. Coup de cœur pour ce Saint-Émilion GC 2012, issu de vignes de 42 ans, assemblage de 70% de Merlot et parts égales de Cabernets franc et Sauvignon, vieilli 12 mois en barriques dont 1/3 de fûts neufs, un vin alliant puissance et distinction, bien charnu, d’une rondeur et d’une bouche persistantes, où dominent la prune et l’humus, avec des nuances de fruits rouges cuits. Excellent 2011, intense au nez comme en bouche, parfumé (mûre, poivre...), aux tanins harmonieux et riches.  Leur Castillon Côtes de Bordeaux 2012, pratiquement un pur Merlot (95%, et 5% Cabernet-Sauvignon), est fort bien élevé, charnu, de couleur grenat, concentré, un vin gras et persistant, avec un beau volume en finale.

Vignoble Marcel Petit
6, chemin de Pillebois
33550 Saint-Magne-de-Castillon
Téléphone :05 57 40 33 03
Email : contact@vignobles-petit.com
Site personnel : www.vignobles-petit.com

Château D'ARRICAUD


L’origine du domaine est très ancienne et nous devons son aspect actuel au Comte Joachim de Chalup. Il entra chez les mousquetaires gris en 1772, devint conseiller du Roi en 1783, puis Président du Parlement de Bordeaux. Incarcéré sous la Terreur au château-prison de Cadillac, puis libéré, il fut nommé premier Président de la Cour Royale d’Angers sous la Restauration. Dès cette époque, le domaine fut l’objet de soins et d’agrandissements avec des cépages de choix. Depuis trois générations, la famille Bouyx-Trénit, très attachée à ce terroir et à son histoire, œuvre pour mettre en valeur et développer le vignoble. Aujourd’hui, Isabelle Labarthe poursuit avec passion les mêmes objectifs. Le vignoble comprend 23 ha d’un seul tenant. Sa partie haute est recouverte d’un manteau de Graves typiques argileuses, en bas de pente affleurent les sols rouges argilo-calcaires à astéries. Tout cela explique son Graves rouge Prestige 2010, riche en couleur, charnu, aux notes de cassis, de sous-bois et de réglisse, bien charpenté. prometteur. Beau 2009, corsé et tannique, mais tout en charme, au nez complexe dominé par la cerise et le cuir, un vin rond et structuré, encore jeune, de très bonne garde. Le 2008 est de belle robe intense, bien charpenté, équilibré, au nez comme au palais, riche et rond à la fois, parfumé, aux notes de fruits mûrs, fondu et classique, de garde. Le Graves rouge Réserve du Comte 2009 est un vin avec de la charpente, aux notes de griotte, de violette et d’humus, dense et concentré, subtilement poivré en finale, aux tanins bien présents et harmonieux. Excellent Graves blanc 2010, à la robe brillante d’un beau jaune vert, au nez subtil dominé par des nuances de pamplemousse et de fruits secs, bien suave en bouche. Le 2009, avec un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, est tout en ampleur et distinction.

Isabelle Labarthe

33720 Landiras
Téléphone :05 56 62 51 29
Télécopie :05 56 62 41 47
Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-darricaud.fr

H. DARTIGALONGUE et Fils


Formidable Bas-Armagnac cuvée Louis-Philippe 170e (la maison a fêté ses 170 ans, 1838-2008, d’où le nom), aux nuances de rancio et d’épices, très floral, à la fois sec et suave, très persistant, une bouteille de grande classe, tout en distinction. Parmi la collection de vieux Armagnac, quatre millésimes qui expriment toutes leurs qualités en étant dégustés à des degrés supérieurs à 40% ont été mis en bouteille d’exception de 70 cl, cette gamme est destinée à des amateurs d’Armagnac de caractère. Le millésime 1978 est à 44%, de couleur ambre soutenu, de grande persistence d’arômes, où toute l’élégance de la maison vient s’allier à une intensité d’une grande persistance. Il y a aussi le Bas-Armagnac de 25 ans, de robe limpide, d’une belle présence tannique, où s’entremêlent des nuances de prune cuite, de vanille et de réglisse. Le Bas-Armagnac de 30 ans, issu de plusieurs Armagnacs dont le plus jeune a donc, au minimum, 30 ans, est très racé, aux connotations de figue sèche et de cacao, légèrement fumées, d’une grande onctuosité en bouche, très parfumé (noix, pruneau), d’une longue finale. “Notre Blanche Armagnac, nous dit Benoît Hillion, est issue d’un assemblage des cépages Ugni Blanc, Baco et Folle Blanche. À la sortie de l’Alambic, le distillat qui titre 60° est réduit de nombreuses fois afin de libérer progressivement ses arômes et obtenir une eau-de-vie dont la finesse et la longueur en bouche sont remarquables. Nous faisons une réduction en plusieurs étapes successives, puis une stabilisation en cuves Inox pendant 3 mois, le degré de commercialisation est de 43°. Sa couleur est limpide, son nez a des notes de fleurs blanches, poire, pomme, baie de genièvre. On retrouve en bouche les mêmes arômes, avec une finale aux notes d’amande douce typique des cépages armagnacais. Belle texture à la fois puissante et onctueuse, remarquable longueur.”

Françoise Dartigalongue
Place du Four - BP 9
32110 Nogaro
Téléphone :05 62 09 03 01
Télécopie :05 62 09 01 78
Email : contact@dartigalongue.com
Site : www.vinsdusiecle.m/dartigalongue
Site personnel : www.dartigalongue.com

DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES


Le choix de la culture biologique était évident pour ce vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999. Il s'est lancé dans l’aventure viticole en 2004 avec 2,53 ha de vignes, installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques... Beau Bordeaux Supérieur cuvée Azur 2009, médaille d'Argent au concours Expression des vignerons bio d'Aquitaine, cuvée spéciale de Merlot, très parfumé, harmonieux, un vin où la souplesse prédomine, tout en nuances, aux tanins fondus. Le Bordeaux Supérieur 2009 (80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon), aux notes de fruits rouges mûrs (griotte, framboise) et d’épices, de bouche riche, tout en saveurs, un vin charnu et charpenté, déjà charmeur mais de bonne garde. Le 2008 (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, issu d’un élevage mesuré en barriques, un vin produit en toute petite quantité (seulement 2000 bouteilles), a reçu la médaille d’Argent au concours des vins Bio Amphore 2011, un vin harmonieux, aux notes de sous-bois et de griotte mûre, de bouche ample et fondue, de très bonne évolution. On savoure également ce Bordeaux Supérieur 2006, puissant et complexe, très harmonieux, charnu, aux nuances de mûre, de girofle et d’humus, tout en distinction, qui poursuit sa belle évolution, et le Bordeaux Supérieur cuvée des Mille et Une Nuits 2005, classique de ce grand millésime chaleureux, un vin riche, au nez intense, de couleur profonde, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs et bien fermes à la fois.

Jean-François Moniot
23, route de Coutras
33910 Saint-Denis-de-Pile
Téléphone :05 57 74 22 22 et 06 08 05 62 47
Télécopie :05 57 84 55 40
Email : lentredeuxmondes@vinsdusiecle.com
Site : lentredeuxmondes
Site personnel : www.lentredeuxmondes.fr


> Nos dégustations de la semaine

Château LAFON


Le Château ainsi qu'une partie du vignoble sont enclavés dans les vignes du Château d'Yquem. Vignoble de 12 ha.
Le Sauternes cuvée Désir 2011, d'une très jolie concentration aromatique, est de bouche savoureuse aux notes d'abricot bien mûr et de miel d'acacia, d'une longue finale, caractéristique de ce beau millésime (24,50 €). Le 2009, subtil, persistant, où l'on retrouve des notes franches de grillé, de brioche et de fruits confits, dense et distingué à la fois, est très fin, de garde.
Le Sauternes 2013 est de bouche souple mais persistance, avec des nuances d’abricot confit, au nez comme au palais. Excellent 2011, aux senteurs persistantes, avec des notes caractéristiques de fruits confits, très onctueux (19 €).
Beau 2010, médaille d'Argent Bordeaux 2011, puissant, tout en fruité et fraîcheur, un vin fin et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de fruits macérés. Le 2009, médaille d'Or au concours de Lyon 2011, de jolie robe dorée intense, au nez où s'entremêlent des notes de miel et d'abricot, est tout en arômes, de bouche persistante et suave.
Excellent Château Nauton 2010, issu d'une exploitation acquise en 2005, sol graveleux sur la commune de Fargues de Langon, un vin avec ces connotations subtiles où s'allient les fruits blancs mûrs, le pain grillé et les fleurs fraîches, de bouche ample (14 €).
Earl Fauthoux

Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


Le père et la fille gèrent ce domaine de 20 ha, où les méthodes culturales sont respectueuses de l'environnement, l'objectif étant de produire une vendange riche et saine, tout en assurant la pérennité des terroirs. Les amendements et les applications de produits phytosanitaires sont raisonnés, les sols travaillés dans le but de préserver au maximum l'équilibre naturel des vignes. La récolte est assurée à la main à maturité et triée à l'arrivée en cuverie.
Beau Pernand-Vergelesses Premier Cru Clos Berthet Monopole blanc 2010, qui lui confère ce goût minéral, marqué par son terroir, d'une très grande finesse, bien racé, de jolie robe brillante, au nez de fleurs et de fougère, tout en complexité d'arômes. Le 2010, de robe brillante, au nez subtil à dominante de pain grillé et d'acacia, très fin, de bouche puissante et suave, est un vin qui mérite un homard. Très séduisant, le Pernand-Vergelesses Premier Cru Île des Vergelesses rouge 2011 est parfumé (notes de myrtille et de sous-bois), classique, un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue. Beau 2010 est un vin ferme et dense en bouche, bien typé comme il se doit, de robe profonde, riche et complet, avec des notes de réglisse et de cassis. L'Aloxe-Corton Premier Cru Les Vercots rouge 2009 est de bouche puissante, au nez subtil où dominent les sous-bois et la myrtille, bien classique de son appellation. Remarquable Pommard Épenots Premier Cru 2009, l'un des meilleurs dégustés cette année, au nez dominé par le cuir et les framboises, d'une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, de très bonne évolution. Le Savigny-Les-Beaune Premier Cru Les Vergelesses rouge 2011, de couleur soutenue, au nez de fruits macérés et d'humus, de bouche à la fois dense et ronde, commence à se goûter parfaitement. Le 2010 est très aromatique, bien équilibré, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, d'une jolie concentration en bouche, aux tanins présents et savoureux. Aucune hésitation.
Bernard Dubreuil et Christine Gruère-Dubreuil

Jacques DEFRANCE


Depuis un siècle (1867) quatre générations se sont succédées, pour tirer le meilleur de leur vignoble. C’est aujourd’hui Christophe qui veille au respect de la tradition champenoise et des valeurs que lui ont transmises les anciens.
Ce vigneron passionné peut être fier de son Champagne brut Millésimé 2004, de belle robe or pâle, limpide et douce, un superbe Champagne de belle vinosité mais avec cette nervosité caractéristique, très harmonieux, fin et riche, dont la bouche dévoile une concentration d’arômes subtils (fleurs blanches, coing et miel d’acacia). Belle cuvée Excellence, d’un bouquet très aromatique aux nuances de pêche et de citronnelle, de mousse gourmande, harmonieux et fin, qui mêle structure et nervosité, un Champagne puissant, très parfumé. Le Champagne Prestige, avec cette robe délicate et limpide, très élégant et généreux, aux notes de fruits secs et de fleurs fraîches, qui offre une ampleur et une fraîcheur fine et persistante. Le brut Nature est un Champagne franc et frais, où dominent les agrumes et les petits fruits secs en finale. Joli brut Rosé, à la fois très fin et charnu, robe soutenue, classique avec ce nez de framboise mûre. Goûtez également la cuvée Exception brut, de mousse légère, un Champagne fin et persistant, très équilibré, parfumé, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, avec cette pointe de fraîcheur bien caractéristique, particulièrement savoureux, d’une belle longueur en bouche.
Christophe Defrance

> Les précédentes éditions

Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château du GRAND-CAUMONT


Paul DANGIN et Fils


Château BOSSUET


Jacques ILTIS & Fils


Château HAUT-CALENS


Château PASCAUD


Château MIRE-L'ÉTANG


Domaine Guy ROBIN


Château de HAUTE-SERRE


Domaine de SARRY


Château HAUT FERRAND


Château BICHON-CASSIGNOLS


RENAUDIN


PHILIPPONNAT


COLLET


Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX


Domaine STOEFFLER


Château PIERRAIL


Domaine du JAS D'ESCLANS


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Château PANCHILLE


De VENOGE


Château PÉROUDIER


FAMILLE ELIE SUMEIRE VIGNERONS EN PROVENCE


Château LAGRANGE Les TOURS



CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE DE BELLEVUE


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


CHATEAU LA GALIANE


CHATEAU DAVID


CHATEAU BECHEREAU


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHATEAU DE BEAUREGARD


CHATEAU HOURBANON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales